> Nos dernières publications > Conseils > Qui paye l'état des lieux ?

Qui paye l'état des lieux ?

Partager

Qui paye l’état des lieux ?


L’état des lieux d’entrée est obligatoire en Belgique. Mais est-ce au bailleur ou au locataire de payer les éventuels coûts liés à ce dernier ? Le prix d’un état des lieux est-il à diviser en deux ? Les réponses aux questions que se posent tout propriétaire ou futur locataire.


Le devoir du locataire et du propriétaire


Pour rappel, l’état des lieux d’entrée est obligatoire depuis le 15 juin 2017. Ce n’est donc plus un choix mais une obligation qui incombe aux deux parties. Dès lors, les frais pouvant découler de la réalisation d’un état des lieux sont à répartir, en parts égales, entre le bailleur et le locataire. Si les deux parties ne s’accordent pas entre elles, chacune peut faire appel à leur expert immobilier respectif. Cette situation n’est bien entendu pas idéale, tant en termes financier que pratique. Notez que certains experts pratiquent un tarif plus élevé lorsque les honoraires sont partagés entre le bailleur et le locataire. Cette conduite n’est pas correcte, renseignez-vous au préalable sur leurs tarifs.


Les tarifs appliqués pour les états des lieux sont-ils réglementés ?


Non, il n’existe pas de juridiction concernant les honoraires d’un expert immobilier. C’est pourquoi il est important de se renseigner sur les tarifs en vigueur. Comme mentionné plus haut, exigez un prix unique, que l’expertise soit demandée par les deux parties ou par une seule. Consultez nos articles Combien coûte une expertise immobilière ? Les pièges à éviter  et Quel est le prix d’un état des lieux pour tout connaître sur les tarifs appliqués en Belgique et pour ne pas vous faire tromper par des experts malhonnêtes.

Chez Expertym, la grille tarifaire des services d’expertise est en ligne et vous pouvez aisément obtenir un devis en quelques minutes pour un bien immobilier donné via notre simulateur de prix d’expertise immobilière.


Pour qui l’état des lieux est-il le plus profitable ?


Contrairement aux idées reçues, réaliser un état des lieux est « gagnant-gagnant » pour les deux parties. En effet, s’il est possible de supposer que le propriétaire puisse avoir connaissance de possibles vices cachés ou de délabrement antérieur à la location et s’en servir à tort à la fin du bail, un locataire pourrait quant à lui contester l’état du bien à sa réception. Sans état des lieux, en cas de litige les droits et les devoirs des deux parties peuvent être remis en cause et la procédure judiciaire peut quant à elle être longue et couteuse.

Enfin, la restitution de la garantie locative est directement liée à l’état des lieux. Cette dernière peut être totale ou partielle en fonction de la concordance entre l’état des lieux d’entrée et l’état des lieux de sortie. Réaliser un état des lieux est donc profitable aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires.

À la recherche d’un expert immobilier ? Nous offrons un service en ligne de réservation d’experts en moins de 3 minutes !

Consultez plus d’articles sur l’expertise immobilière pour y voir plus clair sur le sujet et répondre à toutes vos questions.

Partager

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience